?

Log in

No account? Create an account

Christophe Atabekian

Archives

septembre 27e, 2008

07:13 pm: TRAM


Hogar


Je viens de vider la carte mémoire de l'appareil pour la première fois depuis une semaine.
Ci-dessus, la salle du Hogar pour la projection.
Evidement, il fait trop clair pour projeter quoi que ce soit. S.S. m'ayant prévenu de la situation, j'ai apporté un écran de télé. Mais je n'ai rien pu faire contre le cours de flamenco et de guitare, rien pu faire contre l'acoustique désastreuse.
Heureusement, il n'y avait personne.
Aperçu un ectoplasme dans un blouson que je ne lui connaissais pas, faisant des allées et venues pour prouver qu'il occupait bel et bien le terrain.
Bref, une projection bien agréable et roborrative.


Poulet


Ici, construction avec O. et L. d'un caisson pour poncer et peindre.
Nous travaillons lundi, mardi et mercredi à la construction, l'assemblage et les essais de notre table lumineuse.
Jusqu'ici les LED fonctionnent, les doigts sont reconnus, les mouvements suivis, mais nous ne parvenons toujours pas à transmettre dans Flash les événements multitouch.


Coupe


Mardi matin, passons à 7h30 sur un plateau de tournage installé dans les anciennes usines Christofle, que j'avais justement filmées avec E. la semaine précédente.
Le menuisier nous découpe les feuilles de contreplaqué.
Ensuite, retour Poulet pour installer les LED et faire les premiers essais.


LED


Une fois l'objet terminé, nous le transportons jeudi matin au 104 à Pantin pour l'y assembler. J., spécialiste des scripts Flash, passe, dans l'espoir qu'il va nous permettre de faire communiquer l'application avec le serveur multi touch. Mais point de multi touch et nous devons, pour l'heure, nous contenter d'une version non-interactive de l'installation, en réutilisant le script Quartzcomposer écrit pour Metablog II.
Vernissage un peu bousculé par les installations de dernière minute.
Encore aperçu l'ectoplasme, dans son blouson habituel. Mais à peine détourné la tête que sitôt disparu.
Projection utile pour comprendre ce sur quoi il faut travailler au montage. Les témoignages les plus exaspérés étant souvent les plus utiles. Les spectateurs sont très attentifs dans l'ensemble: il n'en sort que 4 ou 5, mais ils sont épuisés, écrasés, saturés, etc... Bref, il faut remettre de l'air, couper cinq ou dix minutes et redistribuer certains fragments.
A l'instant, visite du TRAM et questions plutôt pertinentes de P.L.
Enrhumé à mort.
Ce soir A.R. au théâtre.
Thé.



Actionné par LiveJournal.com